Une tombe au creux des nuages : Essais sur l'Europe d'hier et d'aujourd'hui

By Jorge Semprun

Show description

Quick preview of Une tombe au creux des nuages : Essais sur l'Europe d'hier et d'aujourd'hui PDF

Show sample text content

Pourquoi ne pas s’y rendre en visite, après son discours goethéen au théâtre de los angeles ville ? lui fut-il suggéré. Thomas Mann n’esquiva pas cette query, ne l’occulta pas non plus. Dans son discours de l. a. Paulskirche, le 25 juillet 1949, il affirma que sa visite s’adressait à l’Allemagne elle-même, au can pay dans son ensemble, et non à telle ou telle quarter d’occupation. Qui pouvait garantir et représenter l’unité de l’Allemagne, s’est-il ici call foré à haute voix, mieux qu’un écrivain indépendant dont los angeles langue allemande était l’authentique patrie, inviolable par les troupes d’occupation ?

Une end semble à présent se détacher de tout ce qui a été dit. l. a. tâche que l’histoire impose sans aucun doute aux intellectuels juifs d’aujourd’hui, principalement en Israël – qui est, dans une huge mesure, le résultat de cette raison critique et prophétique des années trente –, l. a. tâche d’aujourd’hui consiste à affronter los angeles scenario de ce qui se trouve autour de vous avec l. a. même audace réfléchie, avec los angeles même mind's eye pratique dont a fait preuve l. a. génération des intellectuels juifs européens à laquelle j’ai fait allusion.

Mais je n’ignorais pas que Marc Bloch faisait partie de l. a. cohorte de grands universitaires qui avaient rejoint los angeles Résistance, pour y occuper une position d’honneur, au most excellent rang. Parfois, au cours de ces années, il m’était arrivé de croiser Marcel Prenant dans un bistrot de l. a. rue Cujas. Parfois, devant un immeuble de los angeles rue Schoelcher, j’avais aperçu Jean Cavaillès. Quoi qu’il en soit, Halbwachs m’a longuement parlé de los angeles fin de Marc Bloch, ce dimanche-là, en évoquant des souvenirs de l’université de Strasbourg, des années vingt.

Vehicle los angeles crise de los angeles démocratie ne se finit pas avec l’effondrement (Zusammenbruch) du système étatique communiste et avec los angeles chute du Mur de Berlin. Ces événements ne représentent ni los angeles fin de l’histoire ni los angeles fin des crises successives des systèmes démocratiques. L’expérience du XXe siècle nous a démontré, en effet – contrairement à ce que pensaient les courants révolutionnaires du mouvement ouvrier, ou, plutôt, contrairement à ce que pensaient les intellectuels qui prétendaient parler au nom desdites sessions, et qui pour conserver le monopole de ce discours réduisaient celles-ci au silence –, que contrairement à ce que pensait los angeles gauche radicale, quoi qu’il en soit, l. a. standpoint d’une crise finale du système capitaliste, los angeles point of view de son effondrement, dans un saut qualitatif de l’histoire, n’est pas réelle.

Souvenons-nous de Drieu los angeles Rochelle ; du Montherlant de Solstice de juin, de sa jubilation solaire devant les � divisions panthères » nazies. Nous voici devant los angeles rencontre, los angeles correspondance, entre los angeles method planétairement déterminée et l’homme moderne. Ou plutôt l’homme allemand, appartenant au peuple métaphysique, selon les dires de Martin Heidegger. Nous voici devant le sursaut de l’être allemand contre le déclin, sursaut spirituellement matérialisé par los angeles strength militaire nazie, pétrie de jeunesse d’esprit et d’invention approach.

Download PDF sample

Rated 4.05 of 5 – based on 28 votes