Matilda

By Roald Dahl, Quentin Blake

“The Trunchbull” is not any fit for Matilda!

Matilda is a candy, extraordinary younger lady, yet her mom and dad imagine she's only a nuisance. She expects tuition to be assorted yet there she has to stand pass over Trunchbull, a kid-hating terror of a headmistress. while Matilda is attacked through the Trunchbull she without notice discovers she has a impressive strength with which to struggle again. it will take a superhuman genius to provide omit Trunchbull what she merits and Matilda might be simply the single to do it!

"Matilda would definitely cross directly to kid's hearts." —The long island occasions booklet Review

Show description

Quick preview of Matilda PDF

Show sample text content

Mais j’aimerais quand même rentrer chez moi, si vous le permettez. — Alors, allons-y. Je suis désolée de t’avoir offert un aussi mauvais goûter. — Mais pas du tout, protesta Matilda. C’était merveilleux ! Toutes deux regagnèrent l. a. maison de Matilda dans un profond silence. Mlle sweet sentait que tel était le désir de los angeles petite fille. L’enfant semblait tellement perdue dans ses pensées qu’elle regardait à peine où elle marchait et, lorsqu’elles eurent atteint los angeles barrière de l. a. maison des Verdebois, Mlle sweet dit à Matilda : — Je te conseille d’oublier tout ce que je t’ai raconté cet après-midi.

M. Verdebois venait de rentrer du travail ; Matilda et son frère étaient tranquillement assis sur le canapé, attendant que leur mère apportât les plateaux du dîner. los angeles télévision n’avait pas encore été mise en marche. Là-dessus, M. Verdebois healthy son entrée en gown criard à carreaux, avec une cravate jaune. Les motifs orange et verts de los angeles veste et du pantalon étaient à hurler. Il avait tout d’un bookmaker de bas étage endimanché pour le mariage de sa fille et, ce soir-là, il paraissait visiblement content material de lui.

Et Mme Verdebois ainsi que leur fils Michael s’activaient autour comme des fourmis, empilant paquets et valises lorsque Matilda et Mlle sweet arrivèrent hors d’haleine. — Papa, maman ! cria Matilda à bout de souffle. Je ne veux pas partir avec vous ! Je veux rester ici et vivre avec Mlle sweet et elle dit que je peux si vous m’en donnez l. a. permission ! S’il vous plaît, dites oui ! Papa, je t’en prie, dis oui ! Dis oui, maman ! Le père se retourna et dévisagea Mlle sweet. — C’est vous l’instite qu’est venue un jour me voir, non ?

S’écria Mlle sweet. — Mais si, sweet, c’est fichtrement vrai ! Et, au fait, maintenant que j’y pense, ça doit être elle qui a mis cette boule puante sous mon bureau, ce matin. l. a. pièce empestait. On aurait cru un égout ! Bien sûr que c’est elle ! Je ne vais pas los angeles rater, comptez sur moi ! De quoi a-t-elle l’air ? D’une vilaine petite vermine, sans doute. Au cours de ma déjà longue carrière d’enseignante, j’ai découvert, mademoiselle sweet, que chez les enfants dévoyés, les filles étaient bien plus dangereuses que les garçons.

Et à quoi ça sert quand on peut se payer une calculette ? grogna M. Verdebois. — C’est pas avec sa cervelle qu’une fille va dégoter un homme, dit Mme Verdebois. Tenez, regardez cette vedette de cinéma, ajouta-t-elle en désignant le petit écran silencieux où une jeune femme au buste avantageux se laissait enlacer par une sorte de déménageur, au clair de lune. Vous n’allez pas me dire que c’est en lui jetant des chiffres à l. a. determine qu’elle l’a tombé ? Pas de possibility. Et maintenant, il va l’épouser, ça ne fait pas un pli, et elle va vivre dans un palais avec un maître d’hôtel et des tas de femmes de chambre.

Download PDF sample

Rated 4.77 of 5 – based on 35 votes