Le regard imaginal: Essai (Transversales philosophiques) (French Edition)

By Paolo Mottana

L’imagination n’est pas seulement reproductrice mais créatrice. Certains imaginaires artistiques et religieux ont permis de prendre l. a. mesure de l. a. puissance de nos photos dans leur capacité à nous échapper et à nous mettre en présence d’un monde invisible qui accède ainsi à l’épiphanie. Tel serait l’imaginal, au sens de Henry Corbin, qui désigne cet espace imaginatif qui enrichit le sens des photos et réintègre profondément l’homme au Cosmos et dans l’Etre. Authentifié et rendu opératoire par les grandes traditions symboliques et mystiques, en particulier dans les gnoses néoplatoniciennes, orientale et occidentale, l’imaginal ne nous donnerait-il pas aussi los angeles clé pour comprendre de nos jours bien des expériences créatrices dans les arts contemporains et même plus les voies d’une véritable pédagogie de l’âme ? Le livre suggest l. a. imaginative and prescient imaginale comme une philosophie vitale, comme une sorte de pharmacopée contemporaine du regard, tant perturbé par les applied sciences des photos, et encore comme une herméneutique symbolique, exemplifiée par les oeuvres rayonnantes et transmutatives de grands créateurs : Andrej Tarkovski dans le domaine du cinéma, Ted Hughes dans los angeles poésie et Giacinto Scelsi dans l. a. musique.

Show description

Quick preview of Le regard imaginal: Essai (Transversales philosophiques) (French Edition) PDF

Show sample text content

L’oscillation proceed entre les moments de fluidification-méditation et les moments de nomination‐coagulation (solve et coagula) est l. a. règle alchimique essentielle à un tel processus visant un perfectionnement graduel, conscient toutefois de son inévitable errance censée être interminable, comme le voudrait los angeles norme dans toute œuvre herméneutique authentique. Mais un tel exercice où l’image nous interpelle et nous fait ressentir l’intentionnalité, nous pouvons déjà l’accueillir, en faire une matière d’approfondissement et de ré-élaboration par le feu et los angeles trituration, l. a. circulate et l. a. filtration.

A une imaginative and prescient � nette », une imaginative and prescient � diffuse » et d’ � émeraude », en mesure de poser sur les choses un regard dévoué, amoureux et solidaire. Dans cet horizon, le regard imaginal doit pouvoir être lu comme une métaphore d’une expérience plus élargie du monde où le sens, l’écoute et l’accueil peuvent converger – voir étant ici l. a. métaphore d’une notion multi-sensorielle nourrie d’âme, hyper-sensible, vouée aux choses, renversée comme l’intérieur d’un gant sur le monde, de façon à ce qu’il soit aisément inhalé, palpé, avalé, viscéralement compris et, en même temps, rêvé tel un tissu dans l’habit subtil d’une chair spirituelle.

Il est temps de déposer tout imaginaire disloqué sur l’axe des séparations et des catégorisations pour re-découvrir les formes d’une profonde intrigue imaginale qui laisse les choses être dans leur lieu, imprégnées du potentiel symbolique et multiplicatif dont il s’agit de patiemment et obstinément récupérer et dévoiler les figures. Les directions qui suivent, distillées du flux intérieur métaphorique des éléments, surchauffées par l. a. flamme sèche du monde imaginal, dissoutes dans les géométries aériennes du regard, plongées dans le flux mercuriel de l’opérativité hermétique, dans l’alternance inépuisable de concrétions et de volatilisations d’une enfance creative, enfin incarnées en un corps de procédures, dans un creuset opératif, ne sont que des symptoms, des invites, des approximations.

Une allusion, peut-être, à l’impuissance de l’homme et à sa volonté de s’émanciper de son hybris, à son envie de s’éloigner de l. a. terre où le cheval, au contraire, plonge avec plaisir. Mais ce qui est sans doute saisissant, et qui a déjà été souligné152 de diverses manières, c’est l’alpha‐oméga, l’Azoth qui appose le sceau sur l’œuvre du réalisateur russe (sans tenir compte du most appropriate, académique mais pas moins anticipatoire long-métrage Le rouleau compresseur et le violon153) : le raccord chiastique entre l. a. première scène de L’enfance d’Ivan et los angeles dernière du Sacrifice.

LACAN Jacques, 2008 (1991) : Il Seminario. Libro VIII. Il transfert : 1960-61, trad. it. , Turin, Einaudi. LIBIS Jean, 1980 : Le mythe de l’androgyne, Paris, Berg overseas éditeurs. LUPASCO Stéphane, 1962 : L’énergie et los angeles matière vivante, Paris, Juillard. LUPASCO Stéphane, 1960 : Les trois matières, Paris, Juillard. MANFRIN Luigi, 2004 : L’immagine spettrale del suono e l’incarnazione del pace allo stato puro. l. a. teoria della forma musicale negli scritti di Gerard Grisey, � De Musica », VIII, http://users.

Download PDF sample

Rated 4.60 of 5 – based on 37 votes