Le Nez

By Nikolai Vasilevich Gogol

« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'envoyez-vous cette calamité ? (...) Sans nez, un homme n'est plus un homme. (...). Si encore je l'avais perdu en duel, ou à l. a. guerre, ou par ma faute !... Hélas non ! Il a disparu comme cela, sans rime ni raison... Non, reprit-il après quelques instants de silence, c'est inconcevable ».

Show description

Quick preview of Le Nez PDF

Show sample text content

Ivan Yakovlevitch dut ramasser le nez et le rempocher. Le désespoir s'empara de lui, d'autant plus que le monde augmentait sans discontinuer dans l. a. rue, que les magasins et les boutiques commençaient à ouvrir. Il décida d'aller jusqu'au pont Isaac. N'y avait-il pas moyen de le jeter dans l. a. Néva ? … Mais je suis un peu coupable de n'avoir rien dit jusque-là sur Ivan Yakovlevitch, une personne vénérable, pour de nombreuses raisons. Ivan Yakovlevitch était, comme tout bon artisan russe, un terrible ivrogne.

De toute façon, je ne vais pas l'épouser ta fille ! Juste comme ça, par amour5. Permettez ! ” Et puis, le significant Kovaliov se promena sur l'avenue Nevski, aux théâtres, partout, comme si rien ne s'était passé. Et le nez aussi, comme si rien ne s'était passé, restait sur son visage, sans laisser voir qu'il avait filé à l'anglaise. Après cela, le significant Kovaliov porta sur toute selected un regard amusé, il souriait à absolument toutes les jolies dames, s'arrêta même une fois devant une échoppe du Grand Magasin pour s'acheter le petit ruban d'un ordre quelconque.

Hé cocher ! Conduis-moi au commissariat de police sur-le-champ ! ” Kovaliov s'assit dans l. a. calèche puis cria au cocher : “Passe par los angeles rue Ivanov ! ” “Le commissaire est là ? ” assena-t-il en déboulant dans le vestibule. “Eh bien non, répondit le portier, il vient de partir. ” “Quelle guigne ! ” “Oui, ajouta le portier, il est parti depuis peu. Vous seriez arrivé une toute petite minute plus tôt, vous l'auriez croisé. ” Kovaliov, sans retirer le linge de son visage, alla se rasseoir dans le fiacre et cria au cocher d'une voix désespérée : “Roule !

Un libelle kind, le dénommé caniche était un hireé du Trésor, je ne me souviens plus de quelle part. – Je ne veux pas vous faire faire une annonce sur un caniche mais sur mon propre nez. Au demeurant, c'est pratiquement los angeles même selected que de faire une annonce sur soi. – Non, je ne peux en aucun cas intégrer une telle annonce. – Alors que mon nez a réellement disparu ! – S'il a disparu, c'est l'affaire de los angeles médecine. On raconte qu'il y a des gens qui peuvent fixer n'importe quel nez. À propos, je remarque que vous devez être un de ces personnages aimant beaucoup rire et plaisanter en société.

S'assit et partit. Le pauvre Kovaliov faillit devenir fou. Il ne savait pas quoi penser d'un événement aussi extraordinary. De toute façon, remark était-il attainable qu'un nez qui était hier encore sur son visage pût désormais marcher et rouler en calèche, pût porter une tenue d'apparat ! Il courut derrière le coupé qui, par bonheur, n'alla pas loin et s'arrêta devant Notre-Dame-de-Kazan. Il se hâta, se fraya un passage à travers une rangée de vieilles mendiantes aux visages voilés, avec deux trous ménagés pour les yeux, dont il se moquait souvent, et il pénétra dans l'église.

Download PDF sample

Rated 4.96 of 5 – based on 35 votes