Le Moine

By Matthew Lewis

Chef-d'oeuvre du roman gothique anglais, Le Moine (1796) met en scène l. a. déchéance d'un capucin suprêmement vertueux, pris dans les rets d'une tentatrice diabolique. Péchés de los angeles chair, magie noire, visions infernales, transgression, damnation : rédigé par un jeune homme de vingt ans à peine, ce récit sulfureux, où le fantastique se mêle à l'horreur et où le désir règne en maître, créa le scandale avant d'être érigé en objet de culte par des générations d'écrivains. On ne compte plus les romantiques qui, comme Hoffmann, Coleridge et Victor Hugo, s'en inspirèrent ; Charles Dickens alla jusqu'à acheter le manuscrit aux enchères ; André Breton en healthy un modèle pour le surréalisme ; et Antonin Artaud, qui en proposa une réécriture libre, salua l'envoûtante "sorcellerie verbale" de Lewis : "Je continuerai à tenir pour une oeuvre essentielle Le Moine, qui bouscule cette réalité à pleins bras, qui traîne devant moi des sorciers, des apparitions et des larves, avec le naturel le plus parfait, et qui fait enfin du surnaturel une réalité comme les autres."

Show description

Quick preview of Le Moine PDF

Show sample text content

Une de mes locataires est morte dernièrement. Une courageous femme, je dois le dire, autant que je los angeles connais, et cela ne date pas de loin. Elle me tenait trop à distance automobile, en vérité, elle était toujours montée sur ses grands chevaux, et lorsque je m'avisais de lui parler, elle avait un regard à elle qui m'a toujours fait un drôle d'effet. Dieu me pardonne de parler ainsi. Néanmoins, quoiqu'elle fût plus hautaine que de raison, et qu'elle affectât de me regarder du haut de sa grandeur (et pourtant, si je suis bien informée, elle avait beau faire, je suis née d'aussi bons mom and dad qu'elle, automobile son père était cordonnier à Cordoue, et le mien était chapelier à Madrid, oui, et un très gros chapelier, je puis le dire), malgré tout son orgueil, c'était une personne tranquille et de bonne conduite, et je n'ai jamais souhaité d'avoir une meilleure locataire.

N'attends de moi aucune pitié, ni pour toi, ni pour ton avorton. Prie plutôt que l. a. mort te saisisse avant de le mettre au jour, ou s'il doit voir l. a. lumière, que ses yeux se referment aussitôt pour jamais ! Personne ne t'assistera dans les douleurs de l'enfantement : mets toi-même au monde ton rejeton, nourris-le toi-même, soigne-le toi-même, enterre-le toi-même, et Dieu veuille que ce soit bientôt, afin que tu ne tires pas de comfort du fruit de ton iniquité ! Ce discours inhumain, les menaces qu'il contenait, les terribles souffrances qui m'étaient prédites par l'abbesse, et ses vœux pour los angeles mort de mon enfant, que j'adorais déjà quoiqu'il ne fût pas né, furent plus que mon corps épuisé ne positioned supporter.

Celle-ci voyait qu'elle essayait vainement de le ramener, mais elle comprimait les élans du ressentiment, et continuait de son côté à traiter son infidèle amant avec l. a. même tendresse qu'autrefois. Peu à peu Elvira reprenait des forces. Elle n'était plus tourmentée de convulsions, et Antonia cessa de trembler pour sa mère. Ambrosio vit cette guérison avec déplaisir. Il comprit qu'Elvira, connaissant le monde, ne serait pas l. a. dupe de sa sainteté apparente, et qu'elle pénétrerait aisément les vues qu'il avait sur sa fille.

L. a. voiture était en pièces. En tombant, ma tempe avait frappé contre un caillou. los angeles douleur de los angeles blessure, los angeles violence du choc et mes craintes pour los angeles sûreté d'Inès s'unissaient pour m'accabler, je perdis connaissance et restai comme mort sur l. a. terre. Je dus demeurer assez longtemps dans cet état automobile, lorsque j'ouvris les yeux, il faisait grand jour. Des paysans m'entouraient, et paraissaient discuter entre eux s'il était attainable que j'en revinsse. Je parlais assez bien allemand : aussitôt que je pus articuler un son, je m'informai d'Inès.

Alarmée et désappointée, sa seule ressource était de rentrer au château avant que l. a. baronne ne remarquât son absence, mais alors elle se trouva dans un nouvel embarras : l'horloge avait déjà frappé deux coups, l'heure consacrée au fantôme était passée, et le soigneux portier avait fermé los angeles grande porte. Après bien des irrésolutions, elle s'aventura à frapper doucement. Par bonheur pour elle, Conrad était encore éveillé. Il entendit le bruit, se leva en grommelant d'être de nouveau dérangé, et n'eut pas plus tôt ouvert un des battants et vu l'apparition supposée qui attendait derrière, qu'il jeta un grand cri et tomba sur ses genoux.

Download PDF sample

Rated 4.11 of 5 – based on 8 votes