La Part Des Ténèbres

By Stephen King

Tu croyais pouvoir te débarrasser de moi. Tu pensais que avec un enterrement bidon pour mes fanatics et pour l. a. presse, tout serait réglé. Tu te disais : « Ce n'est qu'un pseudonyme, il n'existe même pas. » Tu te disais : « Fini George Stark, maintenant consacrons-nous à l. a. vraie littérature... » Pauvre naïf ! Ça a dû te faire un choc quand tu as vu los angeles fausse tombe grande ouverte, hein ? Et cette série de meurtres abominables ? Exactement comme dans nos romans ! Sauf que, cette fois c'est réel, bien réel. Non, ne t'imagine pas que tu vas pouvoir te débarrasser si facilement de moi. Je suis ton double, ta half de ténèbres... Et j'aurai ta peau !

Show description

Quick preview of La Part Des Ténèbres PDF

Show sample text content

Environ deux heures auparavant, les deux hommes assignés à l. a. defense de Phyllis Myers avaient appris l’assassinat de Donaldson sur los angeles fréquence de l. a. police, grâce au récepteur portatif de leur ceinture. On leur conseilla de se montrer extrêmement prudents et extrêmement vigilants, automobile le cinglé auquel on avait affaire venait de donner los angeles preuve qu’il était extrêmement sanguinaire et extrêmement clever. « Prudent, c’est mon deuxième petit nom, dit Flic-un. – Quelle coïncidence, répondit Flic-deux.

Pour autant que je sache, l’armée ne recueille pas ce style de renseignements. – Ce sont des informations qui datent de ce matin, leur dit Alan. Le cendrier, dans le pick-up de Gamache, débordait de mégots de Pall Mall. Le vieux bonhomme ne fumait qu’une pipe, de temps en temps. On a trouvé deux ou trois mégots de Pall Mall dans l’un des cendriers de l’appartement de Clawson. Or le jeune Clawson ne fumait pas, sinon un joint de temps en temps, d’après sa propriétaire. Nous avons le groupe sanguin de notre meurtrier par los angeles salive laissée sur ces mégots.

Le même air que lorsque tu disais aux gens que tu avais arrêté de boire et que c’était fake. Quand – » Elle s’interrompit soudain. Il ignorait ce qu’elle avait lu sur son visage (et n’était pas sûr de vouloir le savoir), mais sa colère était tombée d’un coup, laissant los angeles position à une expression accablée. « Je suis désolée. C’était injuste. – Injuste ? » dit-il, morose. « C’était vrai. Au moins pendant un second. » Il retourna jusqu’au lavabo et se servit d’un bain de bouche pour se débarrasser de ce qui restait de dentifrice dans sa bouche.

Pangborn. Ça ne va pas, Thad ? » Wendy était dans ses bras, toujours sans son pyjama, les mains jouant avec les reliefs du visage de son père… Liz en voyait cependant assez pour se rendre compte que quelque selected clochait. « Ça va, ça va. Fais-le entrer. Je vais l’habiller, en attendant. » Liz ouvrit l. a. bouche, mais il tourna brusquement les talons. Alan Pangborn, pendant ce temps, patientait sous le porche. Il avait aperçu Liz derrière l. a. vitre, et ne ressonna pas. Il avait l’air d’un homme qui aurait targeté avoir un chapeau pour le tenir à los angeles major, en le tripotant légèrement, au besoin.

Je me dis que je devrais jeter tous ces crayons, maintenant que George est mort. Je ne m’en sers pas moi-même. J’ai essayé, mais ça ne marche pas. Moi, je suis incapable de travailler sans laptop à écrire. Ma major se fatigue et fait n’importe quoi. Celle de George, jamais. » Il lève alors les yeux et m’adresse un clin d’œil sibyllin. « Chérie ? » Il se tourne vers sa femme, concentrée sur l’introduction d’une dernière cuillerée de pois cassés dans l. a. bouche de William. Le bambin en avait enduit tout son biberon.

Download PDF sample

Rated 4.89 of 5 – based on 29 votes