La Nouvelle Esclarmonde

By Danielle Mémoire

Où l'on retrouve l'univers si particulier et unique de Danielle Mémoire, et ce «corpus» qui en est los angeles planète secrète, génératrice, et que los angeles succession des livres dévoile peu à peu sans jamais l'élucider : des histoires entremêlées de famille et de littérature, des fictions qui se prennent pour objet même de leur épanouissement. Où l'on retrouve cet esprit qu'anime une folle logique qui multiplie les abîmes et les mises en abîme, qui ne s'épargne aucun détour vers les zones les plus obscures de l. a. pensée et de los angeles vie. Où l'on retrouve ces personnages qui s'échangent, se contredisent, prétendent tous et successivement être l'auteur du fameux «corpus». Où l'on retrouve cette écriture inimitable qui use avec une inégalée maîtrise de toutes les ressources de l. a. rhétorique classique et qui les manipule avec tant d'humour et de expertise qu'elles en deviennent de los angeles plus belle avant-garde qui soit.

Show description

Quick preview of La Nouvelle Esclarmonde PDF

Show sample text content

Mais elle, a dit Isham, Mlle Marie, pourquoi ? – Pour les écraser, a dit Ibrahim. Pour détruire tous leurs plans. On peut dire qu’elle a réussi. Ce jour-là, donc, on se réveille dans Brioine, et tous nos ordinateurs ont disparu, tous nos disques durs, toutes nos clefs USB, tous nos iPads, tous nos iPhones, et tous nos cahiers, nos carnets, nos calepins, nos feuilles volantes. Rien d’autre ? Non, rien d’autre. – Avez-vous du moins bien fouillé, messieurs, chaque poche de vos vestons ? Oui. En useless. Mais ce qui nous intéresse, c’est de savoir ce qu’il advient, dans ce cas, des membres du Cercle.

Maman veut dire le soliloque, a dit Parise. – Il ne les a pas supprimées, a dit Anne. – Ce n’est pas un soliloque, a dit le marquis. Un soliloque est le discours qu’une personne seule se tient à elle-même. Dans les pages auxquelles nous pensons, il y a, quoique muet, un interlocuteur. – Supprimer ces pages ? a dit le plus bête. Elles ne constituaient pas l. a. suite apocryphe ? – L’interlocuteur, a dit Rosemonde, n’est pas muet. Il pose des questions, qui simplement restent hors champ… – Nous allons avoir un affaissement, a dit L’Inquiet.

Crire, d’autres fois, est travailler l. a. langue, un peu comme fait un sculpteur le marbre ; d’ailleurs un maçon, le mortier – ou un plâtrier, comme il gâche le plâtre. Ces quelques lignes ne sont pas à leur position, si tant est qu’elles méritent quelque position que ce puisse être. Lorsque nous parlons de l’ouvrage duquel le propos serait los angeles description de l’ensemble des projets que nous nous sommes formés dans les deux dernières années (variante : depuis le début du Corpus), précisons-nous en outre que ces projets se donneront selon l’ordre chronologique ?

On y réfléchit encore un peu, de çà, de là. Et ce que l’on finit par découvrir, réfléchissant, c’est que, peu importe que le père d’Esclarmonde ait été ou non chiffreur d’ambassade, ou que ses mom and dad (c’est une autre model, prise d’une autre condisciple) aient fait ou non l. a. connaissance l’un de l’autre au cours d’une fameuse rencontre nationale des Jeunesses catholiques (étudiantes, pour l. a. mère, qui était de bonne maison ; ouvrières, pour le père…). Oui – pardon. Qu’elle entre ou non au carmel.

Maintenant que vous me le demandez… (L’auteur distinct réfléchit. ) – Je ne sais pas, dit-il. Aussi bien l’auteur certain aura-t-il, s’il est un homme, los angeles voix spécialement aiguë ; grave spécialement, s’il est une femme. Au téléphone, une première fois, un interlocuteur se trompera souvent. l. a. voix dont je parle est une voix sans visage, quoique non pas � la voix sans visage des textes », laquelle, sévère, parfois, ne vous veut pourtant guère, au overall, que du bien (et, assourdi, l’écho, par ailleurs, d’ordinaire, d’une voix d’homme).

Download PDF sample

Rated 4.15 of 5 – based on 28 votes