Bande-son

By Bertrand de la Peine

Sven Langhens prépare une exposition qui doit accueillir, dans le Luberon, les plus grands noms de l. a. création contemporaine dans l'univers du son. Contraint de rentrer à Paris alors que sa femme le quitte, l'artiste danois trouve dans une malle, un ouvrage ancien sur les « pierres chantantes » écrit par un sure Rudolf Erich Raspe. Cette lecture le conduit en Irlande, le jour où l'on célèbre, sur le domaine de Mrs Scott, los angeles première cuvée de poiré. Dans l. a. demeure de los angeles vieille dame, Sven va suivre les lines de ce Raspe, éminent géologue, auteur des Aventures du Baron de Münchhausen et grand mystificateur du XVIIIe siècle, jusqu'à découvrir, entre les mains du vent, ce qu'il ne pensait pas chercher. Le deuxième roman de Bertrand de l. a. Peine est paru en 2011.

Show description

Quick preview of Bande-son PDF

Show sample text content

Sven vivait de tout son être cette hypersensibilité auditive qu’il entretenait patiemment. Il entendait avec son ventre comme dans une salle de live performance où parfois los angeles musique semble résonner dans son corps. Le quotidien de Sven consistait à activer les corpuscules de Pacini pour mieux appréhender le milieu naturel telle une taupe qui tâtonne dans le dédale d’une galerie. Et, lorsqu’il descendait au marché du village pour y faire des provisions, il amusait les enfants en prenant dans ses mains des pommes et disant, les yeux fermés, celle-ci est habitée par un ver, celle-là non, sous le regard méfiant du paysan...

Ce geste de connivence et de fraternité fut, pour mon esprit hanté de noires pensées, un signe des plus doux. Quant à son épouse, woman Albert, elle est une femme hautement revêche et autoritaire. De toute évidence, elle voit d’un très mauvais œil mon séjour se prolonger sous son toit. l. a. rudesse avec laquelle elle mène son team of workers me fait, par moments, monter le rouge au entrance. Toutefois, au nom des lois de l’hospitalité, je réprime mon indignation devant tant d’arrogance et d’injustice. Par ailleurs, je dois reconnaître que cette dragonne a su imposer à los angeles maison une rigueur de vie à ce element métronomique qu’elle permet, en contrepartie, de jouir de grands moments d’oisiveté.

Hasarde Sven. Une assortment, ce capharnaüm ? J’ai call foré à O’Connor d’y faire du ménage. Je crois qu’il en a remisé une partie au grenier. Cela n’avait rien d’un trésor, je vous assure : quelques cailloux et des bibelots surannés. los angeles major tavelée de Mrs Scott montre une tapisserie murale non loin du bureau. los angeles pièce dérobée derrière l. a. tenture sert désormais à entreposer les confitures. Agrandi par les lunettes-loupes, le regard myosotis de los angeles vieille dame se pose sur le Danois. Un homme solide, oui. Un homme brilliant, aussi.

Angelica ouvre un œil, aperçoit un homme dans l. a. lumière et mord los angeles major étrangère. L’intrus jure en danois et s’enfuit de los angeles chambre, les doigts en sang. Un bout de coton imbibé d’alcool est posé sur le bord du lavabo. Sven appuie sur le sparadrap pour qu’il adhère aux phalanges de son pouce blessé mais il se décolle constamment. Derrière lui, ça cogne et ça tambourine, et pourtant, malgré le spectaculaire raffut auquel se livre l. a. tuyauterie, ne type du robinet incrusté de faïence qu’un ridicule filet d’eau qui peine à remplir los angeles baignoire.

Sven » sur une cafetière de los angeles marque Mélior. Gerda ne boit que du thé. � Sven » sur un masque guerrier de los angeles tribu Pounou. � Sven » sur un compotier céladon qui leur servait de vide-poche. � Sven » sur une pile de CD. � Sven » sur une pile de livres, posée sur un tapis de Boukhara au bord duquel Sven découvre un � Sven » griffonné sur carré jaune. Tous ces petits papillons voletant dans l’air du soir lui donnent le tournis. L’artiste danois variety sur le balcon dont los angeles vue donne sur les arbres du sq..

Download PDF sample

Rated 4.69 of 5 – based on 47 votes